« NOISE, querelle, bruit; & vient du bruit que font les noix remuées, ou de noxa. Mais dans Perceval il est pris en bonne part, à savoir pour le bruit que les violons font à une noce, lorsqu’il dit :
Et iougleor y font grand noise.
Faire NOISE signifie aussi se réjouir, dans le Roman de la Rose lorsqu’il parle en cette sorte :

Le roussigneau alors s’efforce
De chanter, et de faire noise.

Et ailleurs il appelle NOISE, le bruit agréable ou murmure que fait une fontaine. Mais en général on l’a employé pour dire faire bruit. »

source